"Il n'est pas trop tard pour agir. Nous avons plus que jamais besoin de nous retrousser les manches."

Image n°112

Yann WEHRLING, Ambassadeur de France à l'Environnement et conseiller régional d'Île-de-France, revient sur ses combats pour la protection du climat et de la biodiversité.

Ambassadeur à l’environnement depuis maintenant plus de deux ans, je veux partager avec vous quelques constats :

La situation de l’environnement au niveau planétaire n’a jamais été aussi grave. Au cours des 40 dernières années, à l’échelle de notre vie à toutes et tous, nous, nos activités humaines, avons détruit près de 60% de la biomasse sauvage et augmenté le taux de CO2 dans l’atmosphère de manière inédite à l’échelle de l’histoire de l’humanité.

Les scientifiques sont unanimes : les conséquences commencent à se faire sentir et les perspectives sont des plus sombres. Non pas pour la planète, qui s’en remettra, mais pour l’humanité elle-même qui se prépare des conditions de vie très dégradée en terme d’accès à l’eau, d’alimentation saine, d’air respirable, ou de température et de phénomènes climatiques meurtriers. Pour autant, il n’est pas trop tard pour agir et partout où nous agissons avec responsabilité, nous constatons que la nature se régénère, l’eau retrouve une bonne qualité, l’air devient plus respirable.

Par exemple, depuis l’interdiction de sa chasse commerciale en 1976, la baleine a vu sa population doubler. Sur les côtes de Banyuls et Cerbère, depuis la création en 1974 d’une aire marine protégée, la population du mérous est passée de quelques dizaines d’individus à plus de 600… pour le plus grand bonheur de la biodiversité, mais aussi des pêcheurs artisanaux du secteur (preuve, au passage, que protéger la biodiversité, c’est aussi préserver un secteur économique sur le long terme).

Dans la période difficile que nous traversons, les tensions augmentent. La radicalité pointe son nez partout. Elle stérilise le débat, elle génère un statuquo délétère. Voyez la question des menus végétariens à l’école. Entre ceux qui plaident pour pousser jusqu’au véganisme imposé et ceux qui défendent une consommation débridée de viande, il y a une voix de raison qui est de dire que nos sociétés modernes consomment trop de viande, qu’elle a des conséquences graves sur l’environnement et la santé humaine. Plaider pour cette réduction – pas un abandon, juste une réduction - de la consommation de viande, plaider pour un « moins mais mieux de viande » vous expose aux radicalités opposées des anti-viande et des pro-viande. Le vrai combat écologiste aujourd’hui, n’en déplaise à ces radicaux de tous bords, c’est le compromis, la raisonnable, la politique des pas… pas des « petits pas »… juste des pas. C’est en cela que nous avons plus que jamais besoin de ne pas baisser les bras mais au contraire de nous retrousser les manches.

Engagez-vous, soyez volontaires

A nos côtés, vous serez un acteur de nos combats pour les Français, pour la France et pour l'Europe.

Chaque engagement compte !

Votre adhésion / votre don

Valeur :

Coût réel :

20 €

6,80 €

50 €

17 €

100 €

34 €

Autres montants

Qu'est ce que la déclaration fiscale sur les dons ?
Filtrer par